Avez-vous peur de la fin du monde ?

Publié le par jdor

 

Vous avez peur de la fin du monde programmée en décembre 2012 ? Je ne vous envie pas ! S’angoisser pour cette éventualité, ne peut à mon sens, qu’être le fait de gens qui n’ont guère de soucis réels dans leur vie ou encore des citoyens à plaindre parce qu’ils se sont laissé prendre par les discours fumeux des sectes qui prolifèrent, notamment sur internet.

http://last48hours.com/actu/1045

la-fin-du-monde.jpgSi l’on y réfléchit un tant soit peu, avoir peur d’une fin du monde généralisée est parfaitement ridicule puisque de toute façon, quoi qu’on y fasse, nous vivrons tous notre fin du monde personnelle. Nous pourrions bien nous torturer à mort ;o) que cela ne changerait rien.

Le phénomène des sectes est quelque chose d’étrange. Pourquoi l’humain se laisse-t-il embarquer aussi facilement et aussi profondément par quelques individus imbus d’orgueil, à l’esprit vénal dramatique, manipulateurs en tous genres, menteurs qui ne sauraient plus où ranger leur nez s’ils étaient de la famille de Pinocchio ! Bien sûr, je ne nierais pas que la vie est difficile et parfois atroce. J’ai donné mon lot, de ce côté-là, et ça continue… Je ne nierais pas non plus qu’il est agaçant de ne pas savoir quelle vérité nous attend après notre mort : Dieu, des dieux, ou le néant ? Allez savoir ! Ce sera la surprise du jour que tous nous connaîtrons, sauf bien sûr s’il s’agit du néant, car, là, pour se souvenir de quelque chose, croyez-moi, ce sera particulièrement ardu, bien que définitivement reposant…

Ah que je voudrais convaincre tous ceux qui suivent aveuglément les sectes, quelles que soient leurs couleurs, que l’abdication de leur liberté et de leur intelligence est tragique. Ils luttent contre l’immatériel, contre l’impossible à prouver, et trop souvent avec le support parfaitement stupide et débile des « maîtres », en smoking ou vêtements ridiculement taillés, grimés, voire copiés sur les sectes qui ont réussi… On me dira que je suis très méchant avec les religions instituées et reconnues par les autres Institutions qui nous gouvernent. La vérité, c’est que j’ignore si Dieu, un dieu, existe ou non. Je suis devenu ce que l'on appelle un agnostique qui trouve qu’il faut être bien prétentieux, ou illuminé, pour affirmer connaître ce qui ne peut l’être… En ce début du troisième millénaire, nous avons facilement tendance à penser que nous savons tout, comprenons tout. Si Dieu existe, lui ou n’importe quelle autre divinité, je le crois très farceur. En dépit de notre incommensurable ego, il n’a pas conçu notre cerveau pour que nous puissions le comprendre Lui.

Les « vraies » fins du monde possibles

Plutôt que de songer à se réfugier dans le petit village de l’Aude nommé Bugarach qui, selon les plus illuminés des gourous, serait épargné lors de la fin du monde (Ben tient !), il me semble que les prisonniers des mouvements sectaires feraient mieux de se préoccuper d’une série de fins du monde bien plus probables et crédibles. Ces fins du monde auxquelles je pense, n’auront rien à voir avec un cataclysme universel. Elles seront strictement liées à l’appétit d’ogre des groupes financiers qui saignent la planète à leurs seuls bénéfices ; elles seront liées également à la stupidité de plus en plus évidente d’un monde de politiciens ayant perdu tout pouvoir mais voulant nous faire croire qu’ils peuvent encore changer notre vie ; elles seront encore liées à la folie militaire, de certains militaires eux-mêmes, mais surtout des politiciens qui croient qu’ils peuvent tuer impunément les peuples qui pourraient, un jour, nous faire concurrence ; elles seraient aussi liées à la voracité de trop d’entreprises, notamment les multinationales, qui dévorent toujours plus et toujours plus vite, les ressources naturelles, sans se soucier des générations futures. La fin de notre monde peut advenir très rapidement, si nous ne prenons pas conscience, nous les citoyens, que nombre de scientifiques jouent avec le feu, donc avec notre vie.

Dans tous ces domaines, et certainement y en a-t-il d’autres, oui, le danger d’exterminer l’humanité, mais également la faune et la flore, ce danger existe réellement et fortement. Mais, contrairement à une fin du monde programmée par on ne sait quelle divinité assoiffée du sang des innocents, les peuples peuvent lutter et changer la donne. Évidemment, il ne faut pas que ces peuples se laissent gagner par la même avidité qui gouverne le cœur de ceux qui détiennent les pouvoirs.

http://webvox.fr/

sectes2.jpgJe sais bien que ce petit article ne va pas changer grand-chose. Aucun membre de secte n’abandonnera la sienne à cause de ces quelques lignes ; aucun financier ne changera, tant l’appât du gain est son pain quotidien et sa drogue ; aucun politicien n’avouera qu’il ne détient plus aucun pouvoir et que s’il faut voter, c’est juste pour garder les apparences de la démocratie.

Dommage, la vie valait la peine qu’on se batte pour elle, que l'on préserve ce qu’elle a de doux et de profondément beau. Oui, qu’elle était belle, la vie que j’ai connue durant les vingt et quelques premières années de mon existence. Mais ô combien une bande de malfrats en cols blancs, libéraux ou néolibéraux, conservateurs ou ultraconservateurs, auront réussi à me dégoûter de la chose la plus précieuse qui m’ait été donnée sans que je n’ai prise sur la décision : vivre ! Ô combien ces fourbes auront réussi à me lasser de la vie… Et je vous avouerai qu’ayant commencé il y a peu de mois ma soixantaine, je crains beaucoup moins la mort, celle-ci, lorsqu’elle décidera de me prendre à mon tour, m’évitant de voir et souffrir encore plus douloureusement des « œuvres » que certains humains, totalement indignes de la vie, feront pour satisfaire leur stupide et criminel orgueil…

Jean Dornac
Paris, le 16 juin 2011

Publié dans Idéologies néfastes

Commenter cet article

philipe 01/10/2011 18:11


difusez pour une prevention intelligente de la pédophilie. .


http://pedoarrependido.over-blog.com

et reflexions sérieuses sur la fin http://maintenantempsdelafin.over-blog.com/