Ce Multi Président, plaie de la France

Publié le par jdor

Par Jean Dornac

Voilà que Nicolas Sarkozy semble refaire surface dans les sondages. Mais peut-on croire en ces résultats, sachant que plusieurs de ces instituts de sondages appartiennent à ses amis très riches ? Quoi qu’il en soit, c’est possible dès lors que l’on connaît la versatilité des foules et, ce depuis toujours…

Comment définir cet homme, ses cinq années passées ? Pour ma part, je le vois sous ces différents filtres :
Président des riches ; Président de l’augmentation du chômage ; Président de l’augmentation de la pauvreté ; Président des banquiers ; Président de l’exclusion des immigrés ; Président du bling-bling ; Président de la vantardise facile ; Président de la récupération des « faits divers » ; Président de la peur !
Mais certainement pas Président du peuple !

Sans doute ai-je encore oublié certaines de ses « qualités » en cours de route… On aura tout eu avec cet homme, sauf le Président de tous les Français, sinon selon la constitution, du moins dans les faits !

Et c’est cet individu aux contours multiples mais flous, voire parfois douteux (je pense aux diverses affaires en cours), qu’un certain nombre de Français voudraient voir cinq ans de plus à la tête de notre pays. Difficile d’être plus masochiste ! Il broute à tous les comptoirs et, depuis le drame de Toulouse, il dévore carrément l’idéologie nauséabonde de Marine Le Pen. Ah, il s’en donne à cœur joie, le bonhomme candidat ! A le voir ainsi descendre dans les bas-fonds de la pensée humaine, c’est à croire qu’un immense trou noir l’aspire inexorablement. N’oubliez pas cette phrase aussi idiote que déplacée prononcée le 26 mars sur France Info : « je rappelle que deux de nos soldats étaient... comment dire... musulmans, en tout cas d'apparence, puisque l'un était catholique, mais d'apparence » Ce qui a dû choquer les parents des deux soldats assassinés pour cause « d’apparence musulmane » et n’a pu que blesser, une fois de plus, les musulmans de France. Chirac nous avait sorti, il y a quelques années « le bruit et les odeurs », mais Sarkozy va bien plus loin en désignant, par choix ou stupidité, la « tare d’apparence de musulman ». Et on nous dira ensuite, dans son camp, que ce genre de parole ne peut pas susciter des violences graves ! Ce type joue avec le feu et je ne suis même pas certain qu’il en ait vraiment conscience lui-même… Vouloir courir après pire que lui, le rend pire qu’elle, que Marine le Pen !

Sur la récupération honteuse des événements tragiques de Toulouse et Montauban, il y a un avis qui, à mes yeux, est important. Il s’agit d’un article écrit par un Israélien, Yitshak Laor, dans le quotidien Haaretz. Je vous en passe deux extraits :
- … Voilà comment la France est devenue le leader de cette affreuse vague de racisme européen anti-immigré. Pas seulement le Pen. Mais aussi le président Nicolas Sarkozy. L’homme qui fut ministre de l’intérieur, et en 2005 a surnommé les manifestants d’origine africaine ou nord-africaine contre la pauvreté, de rebuts du genre humain, celui qui a été plus tard élu à la présidence avec l’aide de l’incitation au racisme. Evidemment, pas avant de déclarer non sans pathos, en octobre 2007 « J’ai changé à Yad Vashem »
- Les innocentes victimes ont trouvé le repos éternel dans un monde médiatique où un président xénophobe s’empare vainement du nom de Yad Vashem et récolte des profits politiques d’un drame, quand simultanément notre premier ministre, qui avant même que le sang ait été lavé du trottoir, s’est empressé de le mettre à son ordre du jour, pour que tout le monde sache que « quiconque condamne le meurtre d’innocents à Gaza s’identifie aux assassins de Juifs d’Al-Quaida »
Une alliance de marchands de sang" (Source : http://www.europalestine.com/spip.php?article7057)

Un homme, à mes yeux, a montré une dignité au-delà du commun : Il s’agit du père de l’un des soldats abattus par Merat. Après la mort de ce dernier, il a présenté ses condoléances à la mère du meurtrier, ajoutant à peu près ceci : « Comme moi, elle vient de perdre un fils ». Geste de grandeur et d’humanisme rares. Le candidat Sarkozy est incapable d’une telle grandeur d’âme et je parierai qu’il ne peut même pas l’imaginer…

A propos d’un certain peuple

Ce que je vais dire, à présent, peut sembler très méchant, je le conçois bien. Mais comment faire autrement que de se poser de telles questions ?

J’ai pris comme une claque, ce résultat de sondage donnant Sarkozy vainqueur du premier tour de l’élection. Je l’ai déjà dit plus haut, il n’est pas certain que l’on puisse attacher une importance à ces résultats. Cependant, il semblerait bien qu’il s’agisse d’une tendance se confirmant de semaine en semaine. Cette tendance-là m’exaspère et m’attriste profondément. Quelle versatilité chez certains de nos compatriotes !

Mais que font-ils de leur cervelle ? Savent-ils seulement qu’ils peuvent l’utiliser pour réfléchir, ne serait-ce qu’un peu ? Mon pays est-il condamné à subir les effets tragiques de la peur d’une part de sa population ? Rien d’autre que cette peur ne peut justifier son revirement ! Cette part de la population a-t-elle donc déjà oublié le massacre de la politique sociale dans notre pays depuis cinq ans ? A-t-elle oublié que cet homme nous a livré à l’OTAN, donc aux volontés strictement américaines en vue de certaines guerres ? A-t-elle oublié le mépris de ce Président pour sa volonté de ne pas appartenir à l’Europe néolibérale lorsqu’il a renié notre choix majoritaire ?

Il affirme qu’il a changé ! Quelle farce, quelle tartufferie ! Je n’y crois pas une seule seconde ! Sa femme affirme qu’ils sont un couple modeste ! Triste façon de se moquer du peuple, de ce peuple qui comporte de plus en plus de pauvres ! Quel mépris envers nous ! Il suffit de voir combien ce type s’est augmenté ses revenus de Président...

A présent, il ne reste plus qu’à espérer un sursaut de lucidité, de dignité et de courage de la part de tout le reste du peuple, de celui qui refuse de se laisser endormir avec les fables, douces ou violentes, selon le jour, de ce candidat. Je refuse de croire que la majorité des Français se nourrit à la peur !

Rendez-vous fin avril et plus encore début mai pour savoir qui sont les Français, qui sont ces électeurs : Peuple capable de révolte, ou définitivement veau comme l’affirmait le Général De Gaulle…

Paris, le 29 mars 2012

Publié dans Réflexions

Commenter cet article