La MDS maladie incurable

Publié le par jdor

M. Thériault - Tribune libre de Vigile
jeudi 10 mai 2012      

Voilà un texte bien troussé ! Je suis en accord avec l’auteur du début à la fin ! Et cela fait un bien fou, pour moi qui aime le Québec comme s’il était mon pays, qu’un Québécois se réjouisse de la victoire de François Hollande, victoire qu’il ressent comme « un souffle d’air frais ». Je suis persuadé qu’il nous faut être solidaires entre Québécois et Français, ne sommes-nous pas « cousins », afin que cesse, au moins dans nos deux pays, l’emprise de cette « Maudite Droite Sale ». (Jean Dornac)


MDS : Maudite Droite Sale

Que l’on parle d’attentats dans le métro, de grèves étudiantes ou de toutes formes de frondes sociales, tous ces événements liés à l’écoeurement des citoyens ont presque tous un point commun, où que ce soit sur terre. Ces manifestations se produisent sous les gouvernes politiques de droite et, a fortiori, d’extrême droite. C’est normal car l’idéologie de droite porte dans ses gènes le profond mépris des masses et la suprématie d’une élite inflexible puissante et étroite d’esprit.

Les exemples sont innombrables, qu’on parle du nazisme, du fondamentalisme religieux, de la corruption institutionnalisée ou de l’ensemble de ces tares sociales. Après les 30 glorieuses qui ont suivi les pénibles années de guerre mondiale provoquée par les primates issus de la droite européenne, il devenait évident que le monstre referait surface. Après trente ou quarante années de paix relative et de progrès sociaux palpables, il était devenu évident que le diable ressortirait de son antre. L’humain est ainsi (mal) fait qu’il se tanne vite du bonheur tranquille, ce plat manque de malheur.

C’est donc avec soulagement que j’accueille ce souffle d’air frais qui accompagne le socialiste Hollande en Europe. Les éteignoirs de la droite, Merkel en tête, reçoivent cette fraîcheur avec une chaire de poule dans le dos mais, il faut interpréter cela comme la réaction des bactéries pathogènes face à un antibiotique.

Sarko est balayé. Merkel commence à flageoler ainsi que le troupeau de technocrates de la BCE. En Grèce, la job de bras de ces derniers a tant frappé la population que cette dernière, blessée, impuissante, n’a plus que l’extrême droite nazie où se replier. Zeus sait où cela peut nous mener.

En Amérique, aux EU, la droite républicaine se liquéfie lentement. Cependant, cette ancienne puissance mondiale est dans un état de décrépitude tel qu’il est douteux que la résurrection ne s’y produise. Là, la droite est entrée dans les têtes et s’y est installée à demeure, c’est un virus létal.

Au Canada, la droite est bien installée, menteuse, tricheuse, religieuse, militaire, dogmatique et imperméable à l’humanisme et à la science. C’est l’obscurantisme intégral sous l’autorité absolue d’un dictateur froid comme un iceberg, calculateur comme un joueur d’échec soviétique. Le vent chaud de la gauche française fera-t-il son chemin jusque dans les officines de Calgary ? Peu probable bien que le dernier sondage montre que le NPD prendrait le pouvoir si des élections avaient lieu maintenant.

Au Québec, le chiendent conservateur n’a pas encore trouvé de terreau fertile. Avec un peu de chance, le second poulain de Desmarais, Charest, suivra Sarko dans une sinécure millionnaire comme Bouchard, comme Normandeau, comme les nombreux serviteurs du vrai patron qui somnolent au Sénat ou dans les ambassades mais, au moins, nous en serons enfin débarrassés.

Après la pluie, normalement, le beau temps revient. Le problème, c’est que les orages sont imprévisibles et les dépressions qui les causent s’accrochent parfois à des territoires malchanceux.

Entre une sociale démocratie endettée et une dictature ruinée, je choisis la première. Et phoque pour les créanciers. Après leur mort, dans vingt ans au plus, ils cesseront de geindre. Et la souveraineté du Québec avant la fin de vos jours.

http://www.vigile.net/La-MDS-maladie-incurable

Publié dans Réflexions

Commenter cet article