Tout va très bien, au pays de St Nicolas

Publié le par jdor

Quel beau pays, notre France ! Tout y est merveilleux ! Nul problème à l’horizon ! Pourtant, il faut que je vous dise…

 - Que la Justice, par un non-lieu, confirme que le nuage de Tchernobyl s’est bien arrêté à nos frontières, au grand soulagement de l’industrie nucléaire et du gouvernement pro-nucléaire… Et que les malades continuent à être malades !

Tout va très bien,  mais il faut que je vous dise…

 - Qu’un four incinérateur d’objets radioactifs a explosé à Marcoule, mais ce n’est rien, puisqu’on vous le dit, du gouvernement à l’industrie nucléaire. Bon, il y a un mort, un autre qui n’en est pas très loin, mais cela entre dans les dégâts collatéraux acceptés et pour ainsi dire naturels…

Tout va très bien,  mais il faut que je vous dise…

 - Que la juge Prévost-Desprez qui a eu le culot de révéler que, selon deux témoins, Sarkozy aurait touché de l’argent de Liliane, est dessaisie de l’affaire du Médiator. Quel est le rapport ? Sanction ou risques graves de nouveaux « dérapage » de la juge, sachant que Sarko a décoré lui-même le sieur Servier ?

Tout va très bien,  mais il faut que je vous dise…

 - Que la devise de la France est toujours inscrite sur le fronton de nos mairies : Liberté, Egalité, Fraternité ! Claude Guéant poursuit le programme du discours de Grenoble, magnifique de xénophobie ; l’UMP poursuit sa chasse aux « assistés » dans les cantines scolaires.

Tout va très bien,  mais il faut que je vous dise…

 - Sarkozy veut 30 000 places de prison supplémentaires d’ici 2017, mais pas question d’avoir plus de professeurs dans l’enseignement ! Logique, non ?

Oui, vraiment, tout va très bien… Combien grande est notre chance, notre bonheur d’avoir un tel Président !...

 Saint Nicolas

Oui, vous avez bien lu, Nicolas Sarkozy sera bientôt déclaré « Saint » ! Car, de tous les Présidents, de Pompidou à Chirac, il est le seul à n’avoir jamais touché de valise remplie d’argent africain ! Cela, tout au moins, d’après l’évangile de Robert Bourgi…

h-4-2588854-1315898481.jpgLe « saint patron » de cet ancien avocat serait donc « blanc comme neige », un pur parmi les purs ! Sans blagues, qui est assez naïf pour croire en une telle plaisanterie ? Qui est assez naïf pour croire que cet homme, l’avocat, ait un besoin si pressant de soulager sa conscience, si lourde depuis des décennies, au moment précis où le verdict de l’affaire Clearstream concernant Dominique de Villepin risque de le laver de tous soupçons, ce qui en ferait un adversaire de plus pour Sarkozy aux prochaines présidentielles ? Qui peut croire, sérieusement, que ces « révélations » ne sont dues qu’au hasard, au moment où s’ouvre le procès de Jacques Chirac qui a osé, lui, affirmer qu’il voterait Hollande ? Qui ne sait pas combien est rancunier Nicolas Sarkozy ?...Franchement, vous qui me lisez, votre tête ne se tourne-t-elle pas, comme la mienne, mécaniquement, du côté de l’Elysée pour découvrir qui a télécommandé une telle basse-manœuvre ?

 Le titre de presse le plus hilarant que j’ai lu, ce matin, vient tout droit du Figaro, autrement dit « journal sarko » : « L’affaire Bourgi laisse l’Elysée perplexe ». Je sais que rire est bon pour la santé, mais j’ignorais que le Figaro se souciait à ce point de notre santé !

On sait que Robert Bourgi, après avoir « quitté » Chirac et de Villepin, s’est tourné vers Nicolas Sarkozy. On apprend aussi, notamment par Rue89, que Bourgi est un ami de 28 ans de l’actuel Président. Pour autant, depuis dimanche, on apprend que Henri Guaino déclare ne pas connaître Bourgi et que Copé préfère ne pas commenter… D’après Rue89, c’est Nicolas Sarkozy, le 27 septembre 2007, qui a remis les insignes de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur à son ami Bourgi.

« Par delà l'amitié et les intérêts, la France a en tout cas le devoir de manifester toute sa gratitude à ceux qui, comme toi Robert, ont été et restent les défenseurs infatigables de notre pays à travers le monde. » Comme il est mentionné dans l’excellent billet de Rue89, Sarkozy a donc remis la Légion d’Honneur à un homme qui lui a raconté (Selon Claude Guéant) avoir commis des actes délictueux ! ( Lire l’article de Rue89 en entier : http://www.rue89.com/2011/09/12/quand-nicolas-sarkozy-honorait-robert-bourgi-son-ami-de-28-ans-221573 )

C’est Dominique de Villepin qui parlait de « crocs de boucher » à propos de Nicolas Sarkozy, lors de l’ouverture du procès Clearstream… Il semblerait bien, cette fois, que les « crocs » se multiplient, que la boucherie travaille à la chaîne, seule solution, pour, peut-être, de redorer le blason présidentiel très terni dans l’opinion nationale et jusque parmi son propre électorat.

Il est à prévoir que la campagne pour les présidentielle 2012 sera la plus pestilentielle de toutes celles que nous avons connues jusqu’ici. Il faut s’attendre à ce que tous les candidats adversaires de Sarkozy se verront accrocher des « casseroles », qu’elles soient véridiques ou fantaisistes.

Il y aura, cependant, un seul perdant, au cours de la « chienlit » à venir, la démocratie… Mais que vaut donc la démocratie au regard d’un pouvoir à garder à  n’importe quel prix ?

Jean Dornac
Paris, le 13 septembre 2011

Publié dans Sarkozy & Cie

Commenter cet article